21 nov. 2018 – Symposium annuel USIAS

L’homme handicapé instrumenté / Enabling the disabled

Réalité technologique et perspective sociétale

 

 

 

Mercredi 21 novembre 2018
15:00-17:00

Salle de Conférence, MISHA
5, allée du Général Rouvillois
67083 Strasbourg

 

Pour nous permettre de mieux vous accueillir, merci de vous inscrire / Please register here:

Inscription/Registration

 

Le Symposium annuel 2018 présente le neurochirurgien d’exception Alim-Louis Benabid, pionnier de la stimulation cérébrale profonde dans le traitement de la maladie de Parkinson et, plus récemment, du développement d’un exosquelette contrôlé par la captation de signaux cérébraux.

L’homme handicapé instrumenté : réalité technologique et perspective sociétale

La compensation des déficits sensitivomoteurs et de leur impact sur la qualité de vie des tétraplégiques fait appel à des neuroprothèses de plus en plus sophistiquées et performantes, en vue d’une réinsertion sociale accrue.

Dans ce contexte, le professeur Benabid et son équipe ont conçu et réalisé un exosquelette robotisé, piloté par une interface cerveau-machine au niveau du cortex sensitivomoteur. 
Ce projet a été exécuté et ils ont implanté le premier malade il y a 15 mois. Il maîtrise à ce jour 11 degrés de liberté et s’entraîne à accroître la qualité et la précision des réponses ainsi que la gestion simultanée de tâches différentes. Les objectifs actuels sont l’intégration et la fonctionnalité domestiques, citadines et professionnelles. Le défi scientifique a été relevé, le défi social doit l’être à son tour.

Plus d’informations

The 2018 Annual Symposium will feature the eminent neurosurgeon Alim-Louis Benabid, a pioneer of deep brain stimulation for Parkinson’s disease and, more recently, of the development of an exoskeleton that is controlled by capturing brain signals.

Enabling the Disabled – Technological Reality and the Societal Perspective

Improving the quality of life of quadriplegics is en enormous challenge, and sophisticated and efficient neuroprostheses hold the key to this, compensating for sensorimotor deficits and allowing increased social integration.

In this context, Professor Benabid and his team designed and crafted a robotised exoskeleton that is operated via a brain-machine interface at the level of the sensorimotor cortex. A first patient received an implant 15 months ago. He has since mastered 11 degrees of freedom, and keeps practising so as to increase the quality and the precision of responses, and also to simultaneously manage different tasks. The objective now is to achieve integration and functionality in domestic, urban and professional settings. The scientific challenge has been met; the social challenge must now be addressed.

More information

 

Crédit photo : Clinatec – Université de Strasbourg | 2009-2018, tous droits réservés – Crédits et mentions légales