Hosna Baniadam, en Master « Genomics Informatics and Mathematics for Health and Environment » à l’Université d’Evry

J’ai découvert le double cursus Médecine-Sciences de la Faculté de médecine de Strasbourg l’été avant le début de ma PACES. Etant déjà très intéressée par la recherche, j’ai décidé de postuler à ce cursus une fois ma PACES réussie. Les cours de double cursus en P2 étaient très variés et m’ont permis d’avoir une vision globale des différentes filières envisageables grâce à ce cursus. C’est suite à un cours de génomique que j’ai décidé de me diriger vers la biologie computationnelle. En effet, la pluridisciplinarité de cette filière m’a particulièrement intéressée; elle est à l’interface de la biologie, des mathématiques, des statistiques et de la médecine.
Pendant l’été après ma P2 j’ai réalisé deux stages de 8 semaines: un stage de « wet lab » ou paillasse dans l’équipe de Dr. Daniel Metzger à l’IGBMC où j’ai pu voir de près l’approche des chercheurs en biologie moléculaire, et un stage de « dry lab » ou bio-informatique avec Pr. Odile Lecompte au CSTB-ICUBE, qui m’a confirmé ma passion pour la programmation et la biologie computationnelle.
Pendant ma D1 j’ai suivi deux UEs de génomique au Master 1 Biologie Structurale et bio-informatique de l’Université de Strasbourg. A la fin de ma D1 j’ai réalisé un stage d’été de 9 semaines à l’institut ZMBH de Heidelberg. C’était un stage très enrichissant où j’ai pu travailler sur le développement des méthodes statistiques et l’analyse des données génomiques des lymphomes. Ce fut l’occasion pour moi de travailler sur un projet qui me passionnait tout en étant formée par des chercheurs très motivés et compétents. En effet faire des stages de recherche à l’étranger est très formateur et cela est l’un des grands atouts du double cursus Médecine-Sciences. A la rentrée 2020 je commence mon M2 intitulé Genomics, informatics and mathematics for health and environment à l’Université de Paris-Saclay. J’ai très hâte d’entamer cette année de césure des études médicales car c’est une véritable occasion de m’investir à plein temps dans ma passion pour la recherche. Je me sens épanouie dans le double cursus Médecine-Sciences et je suis heureuse de pourvoir faire des stages non seulement en France mais également à l’étranger. Ce cursus me permet d’associer ma passion pour la recherche à mes études médicales ce qui est d’autant plus stimulant.