Valentine Barthel, étudiante en Master 2 Virologie

A la fin du lycée, j’ai longtemps hésité entre poursuivre vers une classe préparatoire scientifique ou vers la PACES. Je me suis finalement dirigée vers la PACES, sans me douter que le double cursus médecine-sciences existait et qu’il me permettrait de pluraliser les angles de vue en combinant un cursus médical avec une formation supplémentaire en biosciences.

En deuxième année de médecine, les cours du double cursus permettent, par leur diversité et leur qualité, d’acquérir des bases scientifiques fondamentales, une réflexion scientifique ainsi que d’approcher de façon multimodale les différents pans de recherche qui m’étaient jusqu’alors inconnus. Par ailleurs, les stages effectués en laboratoire de recherche (pour ma part l’un à l’IBMC-Strasbourg et le second à l’Université d’Alberta-Edmonton au Canada) m’ont permis d’acquérir des compétences techniques, d’être initiée au fonctionnement de la recherche scientifique et d’y prendre part.

J’ai par la suite choisi de m’orienter vers un master de Virologie fondamentale, à l’Université de Strasbourg. Je suis actuellement en deuxième année de ce même master, qui m’amène à effectuer un stage épanouissant et très enrichissant au Centre International de Recherche en Infectiologie (Lyon), dans une équipe travaillait sur la biologie cellulaire des infections virales. Je m’épanouis pleinement dans cette formation qui forge ma curiosité et me permet de construire des perspectives d’avenir à cheval entre le monde de la recherche et celui de la clinique.